Rainbow montain

Dentro de todas las actividades que se pueden realizar en Cuzco y alrededores, nos decidimos por la Montaña arcoiris o Montaña de 7 colores ( Rainbow Mountain).
Rien que le nom fait rêver ! C’est pourquoi, sans hésiter, parmi toutes les offres culturelles proposées à Cusco et ses alentours, notre choix s’est porté sur la Montagne arc-en-ciel ou montagne aux 7 couleurs (ou encore Rainbow mountain).

Para llegar hasta ella te recomiendan ir por agencia saliendo a las 3h de la mañana pero como no teníamos muchas ganas de seguir ese plan decidimos tentar la suerte e ir por nuestra cuenta.
Pour parvenir au sommet de cette montagne, il est recommandé de passer par une agence, partir en bus à 3h du matin de Cusco. Comme on n’avait pas vraiment envie de suivre ce plan, on a décidé de tenter notre chance et d’y aller par nous-mêmes.

Finalmente hicimos una noche en Pitumarca (pueblo que se encuentra a una hora de donde empieza la ascensión a la montaña) y cogimos un taxi sobre las 5h30 de la mañana.
Notre programme était totalement improvisé : on a passé une nuit à Pitumarca (petit village typique, à un peu plus d’une heure d’ou débute l’ascension de la montagne) (on a dormi chez l’habitant, à côté de la télé à fond et d’un papi qui ronflait toute la nuit…)… Pas grave, on a notre objectif en tête : nous voilà partis au petit matin, vers 5h30, tout beaux tout frais.

La ascensión a la montaña está prohibida para conservar las propiedades de los minerales que le dan los colores a esta montaña tan particular, por eso ascendemos hasta la cima Vinicunca (5200 msnm) para poder observar la Montaña arcoiris en todos su esplendor.
L’ascension de la montagne est interdite pour conserver les propriétés minérales qui lui donnent ces couleurs si particulières. C’est jusqu’au sommet Vinicunca (5200m) qu’on fait donc la grimpette pour observer la montagne colorée dans toute sa splendeur.




Tras hora y media de ascensión a buen ritmo llegamos a la cima Vinicunca. Los paisajes son simplemente espectaculares, por un lado el valle rojo con la montaña arcoiris y por otro lado el Ausangate (6384msnm) completamente nevado.
Après 1h30 d’ascension à un rythme soutenu, nous voici devant ce spectacle de toute beauté et bien mérité : les paysages sont tout simplement spectaculaires ; d’un côté, la vallée rouge et la montagne arc-en-ciel, d’un autre côté, le Ausangate (6384msms) tout enneigé.






Hay gente que hace uso de caballos para llegar hasta la cima, la verdad es que como nosotros ya llevábamos unos días en altitud no sufrimos de mal de altura y este trekking nos motivo a seguir subiendo cada vez más alto.
Certains touristes privilégient l’aide de chevaux pour monter. C’est vrai qu’avec l’altitude, on peut vite manquer de souffle et d’énergie pour produire un tel effort. Mais par chance, on s’était déjà habitué à l’altitude depuis plusieurs jours, et ce trek nous a motivé à nous surpasser un peu plus…


Finalmente descendimos por el otro acceso de la montaña y un camión nos llevó hasta una zona cercana a Pitumarca, cómo íbamos en la parte de atrás del camión pudimos disfrutar del paisaje que nos dejaba el valle.
Après s’être émerveillé de tout ce qu’on avait sous nos yeux, on est descendu par un autre chemin sans trop savoir où il allait nous mener. Les paysages étaient encore plus éblouissants qu’à l’aller : des lagunas, des lamas et alpagas, la vallée aux couleurs dorée (provenant du souffre jaune), verte (sulfate de cuivre), rouge (oxyde de fer), …








Comme le site devient chaque année un peu plus prisé des touristes, la région est en train de construire un accueil touristique (en béton, svp), on a donc profité d’un camion qui redescendait toute la vallée pour économiser les 3 heures de descente et profiter de la vue confortablement installés (vives les secousses et merci les âmes charitables !).

Cómo la montaña cada vez atrae a más turistas, están construyendo nuevos accesos y nosotros aprovechamos para descender todo el valle en la parte de atrás de un camión (gracias a esos obreros majos!)