Uyuni #1

Incontournable de Bolivie, le tour du Salar Uyuni ! Nous voici en 4×4 avec l’équipe de choc pour 3 jours :
Eddy le chauffeur bolivien, peu bavard mais bien sympa ; Lindsay et Colin, le couple de hollandais, et enfin Gustavoooooooo ponctualité, le fameux qui nous a fait passer des moments drôles. Ambiance détendue assurée.

Indispensable en Bolivia, el tour del Salar de Uyuni! Tour de 3 días y 2 noches en 4×4 con nuestro equipo:
Edy el conductor boliviano, no habla mucho pero está parit; Lindsay y Collins, la pareja holandesa y GUSTAVOOOOO puntualidad, nuestro amigo chileno que nos ha hecho pasar buenos momentos. Buen ambiente asegurado.

Premier jour de ce périple, visite de la réserve nationale de la faune andine Eduardo Avaroa (7000km2 de superficie et jusqu’à 5000m d’altitude).
On tombe nez à nez avec la Laguna Blanca, appelée ainsi pour la forte quantité de minéral (le borax), qui lui donne cette couleur blanche. C’est aussi un lac salé.

On se dit que ça commence plutôt bien et ça annonce la beauté de ce qui nous attend :

Primer día de este periplo, visita de la reserva nacional de la fauna andina Eduardo Avaroa (4000m de altitud de media).
Empezamos con la Laguna Blanca, llamada así por la cantidad de minerales (bórax), que le dan este color. Empieza bastante bien, nos anuncia la belleza que nos espera:



On continue de visiter le Sud Bolivie qui ne cesse de nous surprendre : le sol de mañana (soleil du matin). Ou plus précisément une succession de geysers, fumerolles, mares de boue, aux couleurs grises, verdâtres, qui lâchent de la vapeur ou quelques pets discrets. Cette partie désertique de la Bolivie a en effet un sol volcanique, d’où les geysers et les quelques sources d’eaux chaudes présentes (on peut se baigner dans certaines, mais avec l’altitude on nous recommande d’être en forme et pas molle comme de la gélatine).

Seguimos visitando el sur de Bolivia que no deja de sorprendernos: el Sol de Mañana. Son géiseres, charcos de barro de colores grises y verdes que nos dejan una estela de humo. Esta parte de Bolivia tiene un suelo volcánico, de ahí los géiseres y las fuentes de aguas termales.





Le moment magique du jour  : la Laguna colorada, et ses flamens roses, ses vicuñas, ses lamas, sa couleur rose/rouge dûe au fer et aux algues présents au fond de l’eau. On restait bouche bée devant le spectacle, seul le petit vent frisquet a réussi à nous faire décamper.

El momento mágico del día: la Laguna Colorada, con sus flamencos rosas, sus vicuñas, sus llamas y su color rojo debido al hierro y a las algas que contiene.




Savez-vous que les lamas sont des animaux domestiques en Bolivie ? Ils sont lâchés en liberté pour manger, se dépenser… on en verra tout au long de la route. Presque tous portent des couettes colorées, que les propriétaires leur dressent à l’occasion du carnaval. Le lama se mange aussi, on l’a goûté avec du quinoa (avec ce menu, on nous a assuré une longue vie… Nous voilà ravis!).

Il faut aussi rétablir une grande vérité, les lamas ne crachent pas, cette caractéristique revient à leurs cousins, les guanacos.

Las llamas son animales domésticos, cada llama tiene unas trenzas de colores puestas en carnaval por su pastor correspondiente. Y aunque la creencia popular dice que escupen, no es cierto, son sus primos los guanacos. Hemos probado la carne de llama con quinoa, dicen que alarga la vida!